• la théâtre de Culles
  • Effroyables jardins
  • À tous ceux qui
  • À tous ceux qui
  • Grain de sel
  • le médecin
  • la rue de Lourcine
  • le mariage
  • 4.48
  • Le moche
  • Le moche
  • Une nuit arabe

La compagnie

Historique de la compagnie

 Le Théâtre à Cran tire son nom de la terre rouge qui recouvre le sol du premier lieu que nous avons créé en 1998 dans un village de 200 habitants de la côte chalonnaise. C'est là que pendant cinq ans, nous avons organisé une saison théâtrale, avant de reprendre le Théâtre Grain de Sel à Chalon sur Saône entre 2005 et 2011. Depuis, la compagnie crée des textes d'auteurs contemporains.

Précédents spectacles de la compagnie

-La princesse au petit pois d'Edouard Signolet d'après Andersen : janvier 2017
-Ça va de Jean-Claude Grumberg : juin 2016
-Une nuit arabe de Roland Schimmelpfennig : avril 2014
-Le Moche de Marius Von Mayenburg : octobre 2011
-C’est à dire de Christian Rullier : avril 2011
-4 48 Psychose de Sarah Kane : novembre 2010
-La demande en mariage d’Anton Tchékhov : juillet 2008
-L’affaire de la rue de Lourcine de Labiche : juillet 2007
-Le médecin malgré lui de Molière : juillet 2006
-A tous ceux qui de Noëlle Renaude : décembre 2005
-Effroyables jardins de Michel Quint : novembre 2002
-La solitude du coureur de fond d’Allan Sillitoë : novembre 1999
-Cendres de cailloux de Daniel Danis : juillet 1998

Être à cran

"Parfois, l'homme contemplant la frénésie de son activité a l'impression d'être pris dans les engrenages qu'il a lui même fabriqués. Heureusement, il sait qu'il dispose du cran ( du latin crena, encoche dans une pièce dure), pour tout contrôler, tout entraîner, voire tout arrêter. Ainsi, il peut déplacer la dent d'une crémaillère, bloquer la lame d'un couteau ou la gâchette d'une arme à feu. C'est précisément ce dernier cran qui anime l'expression "être à cran" car lorsqu'un fusil est armé, seul le cran retient le coup de partir. La métaphore a retenu à la fois cette violence prête à exploser de l'arme à feu et l'imminence de l'action pour illustrer un état d'irritation extrême, prêt à dégénérer en une forte colère."

 

L'équipe

  • Jean-Jacques Parquier

    Formé principalement au Studio 34, à l'atelier workshop Robert Cordier, diplômé de l'ENSATT, sensibilisé à l'écriture par Daniel Lemahieu, il s'engage très vite dans la vie de compagnie, monte un lieu, se partage entre création, formation et programmation. Son parcours artistique est associé à la vie de la Compagnie en dehors de quelques rôles ici ou là, au théâtre ou au cinéma. Il est responsable du département théâtre au Conservatoire du Grand Chalon.

  • Lucie Donet

    Lucie Donet, dont le teint pâle lui vaudra bien des rôles de fantômes, joue avec le Théâtre à Cran depuis Une nuit arabe. Bourguignonne au sang polonais, elle prend alors une nouvelle couleur, plus chaleureuse... Emploi, contre-emploi, apparence, quoiqu'il en soit la scène nous permet bien d'être " citoyen du monde"!"
    Après un DEUST Théâtre à Besançon, Lucie Donet intègre le Conservatoire de Lyon, dirigé par Philippe Sire, où elle se forme sous la direction entre autres de Laurent Brethome, Richard Brunel, Philippe Minyana, etc. Comme comédienne, elle joue sous la direction de Gilles Chavassieux, Muriel Vernet, Thierry Jolivet, Florian Bardet ou Clément Bondu. Elle est également enseignante au conservatoire du Grand Chalon.

  • Chloé Jeangin

    Elle crée, fabrique et habille les artistes. Native de la Région, elle s'est formée à la réalisation de costumes historiques à l'ENSATT à Lyon. La diversité technique et disciplinaire est le maître mot de son expérience professionnelle : Cirque, danse, théâtre, cinéma, art de la rue, comédie musicale.

    Elle exerce régulièrement dans les ateliers de l'opéra de Dijon ainsi qu'en coulisses... Artisane de la métamorphose

     

  • Jules Jobard

    Il débute sa formation en intégrant le DEUST-théâtre à Besançon (2004 / 2006).
    Riche de cette expérience, il se tourne vers le FRACO, formations réservées à l'acteur comique et au clown qu'il effectue à Lyon (2007 / 2008).  Il découvre la « Méthode Jacques Lecocq » ainsi que ses applications dans le développemen des jeux burlesques et de l’art du clown. Il commence son activité professionnelle en 2010 au sein de la « Cie la Grand'Distrib » dans la cadre d'un projet « Culture à l’Hôpital».
    Dans le même temps, il met en scène et joue dans la « Cie Mr Cheval et Associés ». Depuis 2014,  Il réalise avec la « Cie du Quart de Seconde », des créations plus personnelles comme «Est-ce que Bernard Arnault va bien ? » et Pendu·e·s, comédie satirique de Miguel Pelleterat.

  • Jean-Marc Weber

    Parallèlement à un cursus scientifique et littéraire aux universités de Nancy, Jean-Marc WEBER étudie la musique   électroacoustique et l’informatique musicale au Centre Européen pour la Recherche Musicale-Metz, les cours d’analyse et de composition instrumentale au CNR de Metz. Lauréat de concours internationaux de composition, il a écrit de nombreuses œuvres de commande pour support, mixtes et instrumentales. il dirige depuis 2002 le Pôle son et enseigne la composition en musique électroacoustique au Conservatoire du Grand Chalon.